La famille du Président

Desing #1 feat: les enfants du président
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [ELIZABETH___*]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elizabeth Mary Windsor
Je suis un P'tit nouveau


Messages : 9
Date d'inscription : 15/01/2008
Age : 26

MessageSujet: [ELIZABETH___*]   Mar 15 Jan - 17:16

¤__Who are you ?__¤


Nom : Windsor
Prénom : Elizabeth Mary (les deux ne formant qu’un seul prénom sans trait d’union cependant), Victoria Alice. A proprement parler, Elizabeth étant de sang royal et 4e sur l’ordre de succession au trone de Grande Bretagne, Canada … Etc, elle devrait être appelée « Princesse Elizabeth Mary II Victoria Alice Windsor.
Surnom : Ayant un frère taquin, depuis sa plus jeune enfance, Elizabeth est surnommée « Princess’ », ce surnom ne convenant pas du tout au protocole royale, Elizabeth est souvent appelée Elia, ou même Lili.
Age : 19 ans
Nationalité : Anglaise
Date de naissance : Londres
Lieu : 2 septembre 1988





____________________________





¤__ Do you look good ? __¤


Physique : Si quelqu’un lui avait posé ce genre de question, la jeune Elizabeth aurait éclaté d’un petit rire timide mais sincère, ornant à la perfection ses petites lèvres retroussées, avides de rires et de joie :

« Of course ! »

Et ceci, de son joli petit accent anglais. Si vous aviez eut de la chance, elle vous aurez envoyé un clin d’œil futile et éduqué, qui vous aurez renversé de beauté.
Haute d’un mètre soixante-neuf, ce qui en soit n’est pas terriblement grand, Elizabeth a l’air d’une véritable mannequin (ce qu’elle aurait sûrement été si jamais le protocole royale n’avait pas été aussi stricte sur la publicité et la presse). Non pas que ce soit une géante, aux jambes immenses, mais simplement que ses jambres un peu plus longues que la moyenne, il faut se l’avouer, sont allongées et donc paraissent parfaitement parfaites.
Ses longs bras conduisent doucement jusqu’à de petites mains fines, à la limite du squelettique, le tout pour arriver à de jolis ongles manucurés avec soin (et beaucoup de billet). Elizabeth ayant héritée de pas mal de bijoux familiaux, porte en permanance une petite bague en or, ornée d’un léger diamant brillant à souhait. Mignon mais pas extrahordinaire », direz-vous, attendez un peu d’entendre la meilleure. Cette bague circule dans la famille Windsor depuis voilà bien cinq siècles de cela. Etonnant ? Fantastique, et puis, grâce à moi vous ne passerez pas pour un inculte lorsqu’à une soirée de la haute société, votre voisine de table, riche femme d’un homme politique influent, vous dira émerveillée par la beauté de la vieille pierre : « Mon Dieu, cette bague est réellement divine ! ».
Si vous voulez réellement rester dans l’optique du dîner chique, Elizabeth sera sûrement habillée d’une robe d’un grand créateur, du genre Christian Lacroix, son merveilleux ami français. Evidement, elle ne l’aura pas payée puis ce qu’en l’enfilant devant son cher Christian, celui-ci tombera une fois de plus sous le charme et la lui donnera sans qu’elle eut besoins d’ouvrir la bouche. Cette robe lui taillera des formes encore plus magnifiques qu’elles ne le sont en réalité. La robe sera d’un goût exquis, et la votre soigneusement sélectionnée chez Chanel pour l’occasion ne sera qu’une pâle copie de la jeune fille.
Au cours de cette soirée, bien entendu, les hommes accourrons à ses pieds pour la faire valser tout au long de la nuit. Par politesse, elle acceptera de danser avec chacun d’entre eux ce qui la fera effectivement valser la nuit durant. Elle sera aérienne comme toujours, ses belles mèches blondes rebelles sortant un peu de son chignon. Bien sûre, cet aspect débrayé lui donnera un air tout a fait éduqué. Les vieilles de la soirée ne cesseront pas de se pâmer devant la beauté et l’air raffiné mais vivant d’Elizabeth. Ses petite boucles ne paraîtront pas comme des erreurs de son brushing, contrairement à vous, mais comme un effet de style lui allant à ravir. Tandis qu’elle valsera, ses pieds de petites tailles fouleront le sol avec de magnifiques chaussures Jimmy Chum. Elle n’aura pas d’ampoules malgré les pas de danses qu’elle fera.
Ce genre de filles, particulièrement magnifique et gracieuse, ne se couchera pas quand les organisateurs de la soirée plus chique que chique et VIP à souhaits le décideront, mais se fera accompagnée dans la boîte la plus branché de tout Londres. Vous, vous suivrez timidement, ne vous attendant pas du tout à une fin de soirée similaire si bien qu’avec votre robe Chanel, vous serez totalement décallée. Mais Elizabeth délivrera ses longs cheveux blonds du chignons dans lequel il était serré. Ils tomberont alors doucement le long de son dos, produisant à elle seule une sorte de raz de marais de grâce. Elle continuera la soirée tranquillement, dansant avec les stars de la boîte, et terminera dans la salle VIP sur les coups de huit heures du matin. Elle n’aura embrassé personne, aura certes flirté un peu, mais aura gardé son intégrité à ce monde entièrement fait d’apparences. Et en parlant d’apparences, Elizabeth est une apparence à elle seule. En sa présence, il est tout simplement impossible de détourner son regard de cette superbe blonde aux airs assurés.
Mais surtout, Elizabeth possède quelque chose que beaucoup de dames de la haute société n’ont même pas. Une chose qu’elle incarne à la perfection ; la grâce. Car en plus de sa beauté fulgurante, la jeune princesse a une façon d’être, de bouger, de regarder qui lui est totalement propre. Jamais vous ne verrez Elizabeth faire une chose aussi normale que se gratter (même discrètement), mais plutôt réajuster ses cheveux (au passage, déjà parfait) avec un coup de bras qui pourrait sembler tout à fait standard, mais qui à lui seul attirera la majorité des regards masculins.
Pour finir la soirée normale pour Elizabeth, lorsque vous promènerez votre superbe chien vêtu d’une petite robe Prada avec une énorme paire de lunettes D&G de façons à cacher vos énormes cernes, vous croiserez sûrement Elizabeth. Elle promènera son chiot labrador noir. « Horriblement normale ! » Rirez-vous tout en sachant malgré tout qu’en fait, c’était vraiment cool que d’avoir un gros chien, plutôt qu’un rat à robe comme le vôtre. Elle vous sourira, alors que vous étiez persuadée qu’elle ne vous avez même pas remarquée. Puis, elle retirera ses lunettes, aussi belles que les vôtre, mais qui sur elle donneront quelque chose de beaucoup plus mode et beaucoup sexy que sur vous. Bien sur, aucunes cernes. Elle vous tapera élégamment la bise comme elle le ferait avec une amie, puis son téléphone vibrera. Une des ses amis stars du cinéma. Puis elle hélera un taxi et se dirigera vers un des appartements les plus beaux de la ville. Sûrement pour aller y retrouver un de ses merveilleux amis. Ses bottes à talons de dix centimètres Dior, remontant sur son beau jean français. Son merveilleux dos nu trouvé sur les Champs Elizées en France, sûrement Zazig & Voltaire, flottera doucement autour de sa fine taille.
Et alors, seulement, vous aurez eut le privilège de rencontrer Elizabeth Mary Windsor.






¤__ Wath is your life ? __¤


Caractère : Caractère ? Vous ne trouverez jamais quelqu’un de plus compliqué, mais en même temps de plus simple qu’Elizabeth Mary. En effet, la jeune fille a un tempérament changeant, de la façon d’une girouette. Elle peut tout à fait passer d’une grande colère ou indignation puis dix minutes plus tard, sembler être au paradis au paradis (chose qui lui est malheureusement habituelle). En fait, la princesse d’Angleterre possède deux cotés bien distinct l’un de l’autre et qui sont à la limites d’être des opposés. Un jour, Elizabeth peut paraître enjouée par la vie en général, heureuse de ce qu’elle est là maintenant et ne regrettant pas ce qu’elle fait, autant le lendemain elle peut tomber dans une mini dépression …

Son coté négatif est malheureusement assez présent. Dans ses crises de colère, Elizabeth peut se montrer agressive. En effet, sans perdre la beauté de ses traits, elle peut tout à fait vous priver de vie sociale avec une seule parole bien choisie. Elle n’aime pas faire de mal aux autres, mais il faut aisément avouer qu’elle est facilement jalouse. Bien sûre, avec son corps magnifique, elle ne devrait pas l’être et ceci semble absurde, mais ayant été éduquée par une nourrisse et non par ses parents, Elisabeth Mary n’est en faite qu’une princesse fragile et dans un manque totale d’affection se protégeant comme elle le peut. Evidemment, elle a beaucoup d’amis (d’ailleurs plus connus les uns que les autres), mais même des amis fidèles ne remplaceront jamais une lourde absence parentale. Aujourd’hui, la jeune fille ne leur en veut pas du tout, car malgré sa méchanceté passagère, la belle princesse d’Angleterre n’est en aucun cas rancunière. Même si vous l’avez, par malheur ou par maladresse, touchée au plus profond d’elle-même et qu’elle semble vous haïr, un jour alors qu’elle s’apprêtera à vous snober comme à l’ordinaire, elle s’approchera tranquillement de vous et vous fera gracieusement la bise.

Dans son bon coté, si puis-je dire, Elizabeth est une jeune fille enjouée, heureuse de la vie et de ce qu’elle a fait d’elle. Car on a beau dire, il est vraiment difficile de ne pas se rendre compte de la chance qu’on a lorsque nous possédons une penderie aussi grande qu’un appartement moyen et rempli à raz bord avec les plus belles marques qui soient. Car profitant plus ou moins de sa richesse pour elle même, la princesse n’aime pas particulièrement montrer aux autres ses tenues uniquement dessinée pour elle. Seulement, quelque chose dans la mode, dans le stylisme l’attire énormément. Elizabeth n’aime pas la frime et reste tout le temps elle-même(ou du moins, le plus qu’elle peut), souvent, vous pourrez penser qu’elle se vante, mais dans les faits, elle ne fait que raconter sa vie. Sa merveilleuse vie.
Aussi, par moments, la jeune fille peut paraître folle et délirée. Elle aime beaucoup faire la fête, rire et est très joueuse. Toujours partante pour une soirée, elle trouvera aussi les bons plans shopping ou autre. Il n’est jamais arrivé à Elizabeth de n’avoir aucun plan prévu pour le week-end car elle déteste réellement la solitude. C’est sans doute pour cela que la présence constante de ses deux gardes du corps ne la dérange pas tant que ça. Au contraire, quelle que soit la tournure que peuvent prendre les choses, elle aura toujours quelqu’un avec qui rigoler. Ça lui arrive souvent de passer du temps avec Eric et Josh, ses deux gardes du corps. Les deux ont été élevés ensemble, et sont chargés de la sécurité de la jeune fille depuis 5 ans. Ils sont, en quelque sorte, ses confidents.

Le coté « princesse anglaise » n’a cependant pas que des bonnes faces. En effet, en permanence conviée à des soirées lourdes de protocoles et de discutions politique, il est un devoir et une obligation pour Elizabeth de ne louper aucune d’entre elles. Ayant été éduquée à la perfection par des instituteurs privés et triés sur le volet, la jeune fille est dotée d’une culture générale extraordinaire pour une personne de son âge, et peut donc s’intégrer dans n’importe quel genre de conversation, qu’elle soit politique ou géographique. Cependant, si jamais Elizabeth est souffrante, ou alors n’a pas envie de gâcher sa soirée à discuter avec les gens les plus influents du monde entier, elle n’a pas le choix ; sauver les apparences est ce que l’on pourrait appeler un job. Encore une fois, elle n’a pas le choix, et quelque soit son état, elle doit sortir en compagnie de sa famille pour les grandes occasions, doit entretenir des relations d’amitiés avec quelque filles de bonnes familles, rire gracieusement avec un ou deux princes pendant une soirée déterminée par sa grand mère. Aller en vacances dans les villas de ses parents à l’autre bout du monde, ne pas porter de tenues « osées » en public, ne pas montrer ouvertement son amitié avec des stars au mauvais passé, et surtout, la règle d’or, ne pas montrer son petit ami, quel que soit le titre du garçon en question … Ce qui nous amène à une facette bien précise dans sa personnalité. Tous les amis « officiels » de la jeune fille ne le sont pas forcément, et tous ses amis ne sont pas obligatoirement « officiels ». Elizabeth doit choisir entre sa vie médiatique et sa vie personnelle à longueur de temps. Jamais elle ne pourrait se montrer ouvertement avec un petit ami qui ne fusse pas son prochain fiancé.
Elle doit donc simuler en permanence, avec tout le monde et partout.
Lorsqu’elle se sentira fatiguée et ne demandera qu’à rentrer chez elle pendant une soirée, les seuls choses aux quelles elle aura droit seront les réprimandes de sa mère, ou pire de sa grand-m ère concernant les bonnes manières à avoir. Et comme pour clore le sujet, elle sera obligée de sourire, comme si elle était la fille la plus heureuse au monde, à un paparazzi.

D’ailleurs, en parlant de sa grand-mère, celle-ci occupe une place de mère dans le cœur de la jeune fille, le fait qu’elle soit reine n’y change rien, et les deux passent pas mal de temps ensemble. Sa grand-mère l’a notamment obligée à aller à la messe tous les dimanches matins, chose devenue une sorte de rituel pour Elizabeth qui ne le rate que très rarement. Sa foie n’est très importante dans sa vie, mais comme tous les héritiers possibles du trône, elle montre au peuple qu’elle est une véritable chrétienne.

En bref, à l’origine, Elizabeth Mary a un caractère changeant, séparé entre jalousie et bonne humeur. Même si au départ la jalousie pourrait la rendre plus méchante qu’elle ne peut l’être, sa « place » de princesse la rend plus douce car elle doit sans cesses cacher ses réels sentiments.







____________________________





¤__ Personne Derrière l’Écran __¤

Votre Nom : Justine Wink
Votre Age : 14 ans
Star sur votre Avatar : Ashley Olsen
Comment as-tu connu le Forum: Pub par SU
Que penses-tu du Forum: super actif !
Et de son design: Génialement
Présence sur le forum : 5/7
Nombre de lignes capables de faire : Je m’adapte à la personne avec qui je RPgise, mais environs 20 lignes minimum, mais jusqu’à beaucoup (XD) si la personne en face de moi est bonne écrivain et que je suis inspirée ^^



Dernière édition par le Mer 16 Jan - 19:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destiny Brooke E. Evans
♥[A]dmin en [S]ucre ♥ [F]raizinette


Messages : 372
Date d'inscription : 20/12/2007

_*Who are you?
Relations:
Rang: Famille du président
_*In your heart: Lui et personne d'autre

MessageSujet: Re: [ELIZABETH___*]   Mar 15 Jan - 19:01

Bienvenue bonne vchance avec le reste

_________________
I seem happy and strong, but I need help


Secret Lovers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://famille-du-president.forumsactifs.com
Chelsea Mackenzie Stevens
J'me suis intégrer


Messages : 148
Date d'inscription : 22/12/2007
Age : 24
Localisation : .:: Dans le coeur d'un homme... Enfin... J'espère... ::.

_*Who are you?
Relations:
Rang: AMIE DE LA FAMILLE EVANS
_*In your heart:

MessageSujet: Re: [ELIZABETH___*]   Mar 15 Jan - 19:06

Bienvenue
Merci de ton inscription
Bonnce chance avec la suite! Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smallville.crazy4us.com/index.htm
Nina Lewis
Je suis un P'tit nouveau


Messages : 31
Date d'inscription : 13/01/2008
Age : 25

_*Who are you?
Relations:
Rang: Amis de la famille du président
_*In your heart: C'est un secret!

MessageSujet: Re: [ELIZABETH___*]   Mar 15 Jan - 21:09

Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Mary Windsor
Je suis un P'tit nouveau


Messages : 9
Date d'inscription : 15/01/2008
Age : 26

MessageSujet: Re: [ELIZABETH___*]   Mer 16 Jan - 19:43

Merkii à vous les filles Wink

Désolée, il manque la partie histoire&Co, mais je part demain en voyage jusqu'à samedi matin donc ça va mettre un peu de temps ^^





____________________________






¤__ In your heart __¤







Petit Faible pour : Elizabeth Mary a toujours été habituée au faite qu’elle ne devait jamais avoir de petits amis en dehors de l’autorisation parentale, et ce malgré ses 19 ans. Elle n’est donc pas du tout du genre à repérer les garçons, elle les laisse venir à elle. En fait, même si eux accourent à elle, cela ne la trouble en aucunes manières, et elle les laisse faire. La vérité, aussi sotte qu’idiote, est qu’elle n’a pas énormément d’expérience avec la gente masculine et surtout, n’aime pas faire le premier pas.


Relation : D’un coté amitié, Elizabeth a beaucoup, pour ne pas dire énormément d’amis, elle connaît tous les enfants des personnes les plus influentes du monde, des enfants d’Elton John à ceux du président Evans. Elle n’a pas réellement de meilleurs amis, étant très très proche de son cousin, le prince héritier James. Le protocole royal la coupant pas mal du monde, elle n’est pas réellement proches de ses amis, même si l’inverse marche beaucoup. Seul James peut la comprendre complètement et vice-versa. D’autres parts, elle connaît tant de secret d’état qu’il serait totalement idiot et particulièrement dangereux de se livrer entièrement à une personne étrangère à ce système.

Dans les relations amoureuses, notre chère est belle princesse a effectivement eut quelques petits amis en secret dans les placards à balais de son collège, avec quelques fils de personnages célèbres. Nous pouvons compter parmi ses petits amis, Jake De Oliviera, fils de l’ancien président français, mais également Antonio Banderas, fils du magnifique acteur du même nom et quelques autres. Malheureusement, jamais Elizabeth n’a eut l’autorisation de dépasser le stade du petit placard, de peur que ses parents la renie. Avec eux, tout a toujours fonctionné de la sorte ; jamais de petits amis avant le grand amour. Evidemment, la princesse n’a pas respecté cette règle, mais n’a pas eu une foule de petits amis, ce qu’elle aurait tout a fait pu avoir étant donné son charme et les évanouissements qu’elle provoque du coté de la geinte masculine. En réalité, la jeune fille n’est pas vraiment douée pour ce qu’il s’agit de l’amour. Nombre de personne ayant eu une éducation du même ordre, se référence à la relation qu’on ou qu’on eut leurs parents. Malheureusement, Elizabeth ne connaît pas assez bien les siens pour pouvoir juger de la façons dont une vraie relation se déroule. Bien sûre, il lui reste les films à l’eau de rose dans lesquelles de belles blondes lycéennes tombent amoureuses du beau basketteur populaire. Mais n’étant pas beaucoup portée sur ce genre de films, mais plutôt sur les films d’actions, elle n’a, pour ainsi dire, une méconnaissance totale à ce sujet.
Mais sa beauté attirant un nombre incalculable de BCBFBG (Bon Chic, Bon Genre, Bonne Famille), Elizabeth est devenue au fil des temps, une célébrité ainsi qu’une référence grâce à sa façon de repousser les hommes. En effet, étant gentille envers les beaux hommes qu’elle éconduit, ceux-ci ont tendance à « revenir à la charge », mais le plus insistant de tous est sans l’ombre d’un doute, Jeff Danvers, fils du sénateur de la Californie.
Pour en revenir aux réels amours de la jeune fille, son premier vrai amour, et seul pour le moment, est Peter de Norvège. Les deux se sont connus au collège où ils étudiaient tranquillement. Subissant le même protocole stricte qu’Elizabeth, et même plus dure étant donné qu’il est le future roi de Norvège, son père étant pour le moment tenant du titre. De temps à autres, les deux adolescents se retrouvaient dans des soirées. Puis au fur et mesure, sans qu’Elizabeth y fasse réellement attention, les deux devinrent meilleurs amis. Ils se connaissaient depuis trois années, et se voyaient à longueur de temps. Une réelle complicité les animait lorsqu’ils étaient l’un en présence de l’autre. Bien sûre, les paparazzis commencèrent à jaser, allant jusqu’à dire qu’il s’agissait là d’une manipulation de la part de la grand-mère d’Elizabeth et du père de Peter pour associer les deux pays d’un point de vu monarchique. A la seconde même où les rumeurs prirent forme, Elizabeth II passa un savon mémorable à la jeune princesse qui n’avait rien demandé à personne, et la sentence tomba lourdement.
Malgré ces interdits, Elia et Peter ont continuèrent à se voir, meilleurs amis en secret, au collège, veillant à ce que personne ne puisse découvrir leur « secret ». L’entrée au lycée arriva bien plus vite qu’elle n’aurait dû, et Elizabeth alla dans un collège de fille, quittant ainsi son meilleur ami. Malgré la distance, les deux continuèrent à se voire, triomphants ensemble de tous les obstacles qui les séparaient dans le secret absolu. Et lors de l’anniversaire de ses 18 ans, Elizabeth passa le plus beau jour de sa vie …

Ce jour-là, Elizabeth avait obtenu tant bien que de mal l’autorisation de sortir à la condition près qu’elle devait être de retour pour seize heures au château pour se préparer au bal en vu de son dix-huitième anniversaires. Une magnifique journée se profilait, elle avait certes mentit à sa mère, mais la tromperie en valait le coup ! Peter l’avait invité chez lui, ses parents résidant en Norvège, et sa nourrisse étant avec son petit ami. Les deux avaient prévu cet après-midi depuis au moins trois mois et comptait bien en profiter. Ces derniers temps, ils se voyaient de moins en moins. Elizabeth avait énormément de travail parce qu’elle avait pris le plus de matière possible en plus de tout ces renforcements dispensés par ses professeurs particuliers. Peter lui, se consacrait à prévoir son avenir, mémorisant les moindres tactiques de guerre dont avait usés ses ancêtres.
Dans la limousine conduite par son chauffeur, notre jeune princesse s’impatientait, elle allait enfin revoir son Peter ! Cela faisait ou minimum un mois qu’elle ne l’avait pas vu. Le soir elle rentrait chez elle et travaillait. Ses seuls moments de répits étaient les soirées mondaines. Elle demanda à ce qu’on la dépose devant Hadley, un magasin de mode ultra tendance en Grande Bretagne. Le beau véhicule s’arrêta donc sur la rue principale de Londres et y déposa la princesse et ses deux gardes du corps. Elizabeth souffla, comment diable allait-elle se débarrasser de ces deux-là ? Elle entra précipitamment dans le magasin et traîna dans les rayons, tentant de feindre l’état naturel. Mais loin de là, Elizabeth Mary était sous sauf calme. Elle avait peur, peur que quelqu’un découvre qu’elle voyait encore Peter, et ceci à chaque fois que les deux jeunes se voyaient. Aussi, elle sentait la douce euphorie de l’adrénaline qui coulait dans ses veines. D’ici elle se faisait déjà un scénario parfait, et elle dans le premier rôle … « Votre mission si vous l’accepté est de faucher compagnie à vos deux gardes du corps », un saut périeu par là, une position de karaté et le tour été joué, Elizabeth sortait du magasin en courant ! Malheureusement la vie n’était pas aussi simple, et la jeune fille souffla en regardant par dessus son épaule pour vérifier la position de ses deux body gard.
Elle attrapa un jean Minelli, visiblement magnifique, cependant, elle n’avait aucunement l’intention d’essayer ce jean, ou encore moins de l’acheter. Elle reviendrait pour cela si jamais elle en avait le temps, ou le droit après ce qu’elle allait faire d’ici quelques minutes.
Tentant de garder un air normal mais déterminé, la blonde pénétra dans l’espace réservé aux cabines, et ferma la porte d’un coup de pied, juste derrière elle. Dans le salon d’essayage, beaucoup de filles se pressaient, les vendeuses conseillant nombre d’entre elle avait un air professionnel. Se débarrassant du jean en le posant sur un pouf rose flashi très kitch, elle se dirigea vers la porte « sortie en cas d’urgence » d’un pas assuré. Elle se persuada de ne pas regarder autour d’elle, et s’engouffra dedans. Elle continua d’avancer, tombant dans une ruelle nettement moins peuplée que le boulevard. Sondant l’endroit des yeux, son regard resta bloqué sur un sans domicile, amputé de la jambe. Elle faisait vraiment le contraste habillée de sa petite jupe Miu Miu, son beau manteau Burberry, ses chaussures à talons de dix centimètres Christian Lacroix et le tout sans oublier son sac Chloé, tout neuf. Elle commença à avancer, ses belles chaussures de luxe claquant dans la ruelle lorsqu’elle fut prise de pitier. Elle ouvrit son sac et chercha quelque chose d’indéfini. Sa main manucurée passa sur son IPhone, puis glissa jusqu’à son porte-monnaie, elle y retira vite 30 livres et les donna au gars avant de filer en courant. Celui-ci ne comprit pas ce qu’il se passait … Comment une femme magnifique habillée en version friquée pouvait-elle sortir par une issue de secours, lui donner trente livres et repartir aussi sec ?

Sortant de la ruelle, ses talons claquants toujours autant, Elizabeth héla un taxi d’un coup de main. Evidemment, elle fut vite remarquée par un taxi qui la prit en course. Donnant l’adresse de Peter, la princesse posa la tête sur le repose-tête en soufflant de contentement ; elle avait fait le plus dure. Là, le chauffeur de taxi lui demanda timidement :

- Vous savez que vous ressemblez beaucoup à la princesse Elizabeth ? Lui dit-il timidement.

Le sang lui montant doucement aux joues, Elizabeth regardant par la fenêtre fuyant les yeux perçants du chauffeur pour répondre de manière qu’elle voulait indifférente.

- Réellement ? Je prends ceci pour un compliment, merci monsieur.

Et hop ! Avec ses bonnes manières, elle avait gentiment et poliment coupé court à la conversation. Si l’homme avait ne serait-ce qu’un peu de tacte, ou d’esprit, il n’ajouterait rien. Malheureusement ce ne fut pas le cas, car il continua, cherchant toujours à croiser son regard.

- On peut dire que c’est un compliment m’dame ... Ou mademoiselle peut-être ?
- Tout à fait, souffla la princesse.
- Elle est vraiment super belle cette nana !

Elizabeth fit encore semblant d’être absorbée par la cotemplation des rues commerçantes, pour avoir l’air totalement détâché. Etait-ce d’elle, la princesse d’Angleterre dont il parlait en disant « nana » ?

- Mais il paraît qu’elle se tape son cousin, continua le chauffeur d’un air cochon. Perso elle pourrait venir ma voire, j’lui apprendrais directe comment rendre notre prince jaloux ! Mais ils sont cousins non ?
- J’ai déjà eut le privilège de la rencontrer, et elle ne se tape pas son cousin, siffla Elizabeth interdite.


Elle ne prenait que très rarement le taxi, et elle se souvenait alors pourquoi. Toutes ces rumeurs idiotes et sans queues ni tête circulaient sur ses connaissances, sa famille, et ceci la mettait littéralement hors d’elle. Le trajet se termina dans le silence, Elizabeth préférant se taire que d’expliquer au chauffeur en quoi et pourquoi il n’était qu’un pauvre gars, chauffeur de taxi.
Elle pénétra dans le hall de l’immeuble ultra chic de son meilleur ami et prit l’ascenceur. Une fois au huitième étage, Elizabeth entra dans l’appartement où la porte était ouverte. Tout ceci d’une façon normale, comme si elle poussait cette porte ouverte tous les jours pour rendre visite à Peter tous les soirs … Chose qu’elle aurait réellement beaucoup appréciée. Peter sortit du couleur, et courut pratiquement pour rejoindre la beauté qui l’attendait dans le hall, vêtue d’un magnifique manteau Burberry ou quelque chose comme ça.

- Hey !
- Tu m’as manqué, avoua t-elle en guise de salut.

Encore une chose qui plaisait énormément au jeune prince, en plus d’être dotée d’une beauté surhumaine, la jeune fille faisait toujours preuve d’originalité, et ne se fondait jamais dans la masse.

- Toi aussi !

Puis les deux jeunes s’enlacèrent, heureux d’être réuni. Ensuite, de façon tout à fait normale, Peter la repoussa doucement, mais fermement, l’obligeant à s’éloigner. Un lourd dilemme le cisaillait en deux depuis maintenant un an, voir plus, et il allait remédier à cet amour pour enfin savoir s’il était réciproque ou non. Il s’avança à nouveau vers Elizabeth qui le regardait d’un air interrogateur, et colla doucement ses lèvres contre celles de celle-ci. Il pressa les siennes contre les lèvre de la belle blonde et passa sa main le long de sa joue. Se laissant absorbée par la passion du baiser, Elizabeth monta ses bras le long du corps du jeune homme et les cella derrière son coup. Elle prolongea ainsi l’union de leurs lèvres avec plaisir, son gloss Chanel lui donnant un léger goût de cerise.


Dernière édition par le Dim 3 Fév - 17:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Mary Windsor
Je suis un P'tit nouveau


Messages : 9
Date d'inscription : 15/01/2008
Age : 26

MessageSujet: Re: [ELIZABETH___*]   Mer 16 Jan - 19:45

Puis dans l’ardeur d’un amour partagé, les deux adolescents se découvrirent, et Peter dépucela la jeune fille sans trop de cérémonie ; juste de l’amour. Quelques heures plus tard, quand la princesse s’éveilla, elle fut prise d’une panique nouvelle. Quelle heure était-il ? Mais au fond, peut lui importait, elle venait de perdre à jamais son meilleur ami pour une après-midi certes fabuleuse, mais pour une après-midi. Il ne fallait pas être dupe après ce qu’il venait de se passer, les deux jeunes gens ne pourraient plus décemment entretenir une relation d’amitié, mais ils ne pouvaient pas non plus se permettre de vivre leur amour, même caché. Tôt ou tard, ils seraient découverts, et l’un et l’autre savaient pertinemment qu’ils ne pouvaient pas se permettre de ruiner la majesté de leur famille à eux seuls. Ils étaient dans une impasse, et Elizabeth ne le savait que trop bien. Maintenant, elle avait compris, compris qu’elle avait toujours aimé son meilleur ami, toujours voulut vivre un peu de leur amour, la passion du sexe, mais le protocole. Pour la première fois de sa vie, la jeune fille pensa sérieusement à s’enfuir, à tout quitter pour rester avec Peter. Malheureusement, elle ne pouvait pas lui faire ça, pas à sa grand-mère, à son cousin. La vie, sa vie était une injustice à elle seule. Qui n’avait pas eut le droit de vivre leur amour pour des raisons de protocoles ? Le cas de Roméo et Juliette lui traversa vaguement l’esprit, mais comparé son histoire à une œuvre de littérature la fit presque rire. Son léger sourire s’effaça vivement quand elle vit l’heure sur le réveil matin à cotés du lit. 15h48, elle serait probablement en retard, et ses gardes du corps auraient probablement déjà prévenu toute sa famille de la petite fugue qu’elle venait de faire. Et puis elle avait perdu sa virginité. Si jamais sa grand-mère apprenait ça, elle était bonne à être reniée. Réfléchissant à nouveau, la chose à faire lui parut alors limpide comme de l’eau de source, elle allait se lever de ce lit, et partir, à tout jamais, laissant Peter seul. Il s’en remettrait, elle en était sûre, après tout, il était le coureur de jupon qu’elle avait toujours côtoyé non ? A cette pensée, la princesse sourit, elle se leva, couvrit timidement son corps nu, chercha doucement ses affaires, veillant à ne pas faire de bruit. Elle alla ensuite dans la cuisine, se servit un grand verre d’eau après avoir hésitée pour de l’alcool, mais arriver au château en riant sous l’emprise de l’alcool n’était pas exactement la chose la plus indiquée. Elle s’habilla expressément, rassembla ses cheveux en un chignon, sortit un callepin de son sac et son stylo Mont Blanc préféré. Elle appuya doucement sa plume contre le papier et rédigea une lettre, sachant pertinemment, qu’elle serait le seul souvenir laissé à Peter avant de s’enfuir.


Peter,
Avant que tu ne puisses t’imaginer toutes sortes de choses idiotes ou démunies de sens, je tiens à te rappeler, et à te répéter une fois encore que je t’aime. Je t’aime sincèrement et réellement Peter. Mon Peter. Mais comme tu te l’imagines, cette lettre n’a pas pour but initial de te rassurer avant mon prochain coup de fil car il n’y en aura pas. Plus jamais. Je t’aime Peter,mais tu sais bien que nous ne pouvons décemment pas continuer à nous voire, le protocole que nous détestons tous deux tant en étant la cause.
Ecrire cette lettre est sûrement l’une de chose les plus dures qu’il m’ait été donné de faire, sache-le.
Encore une fois, et simplement, je t’aime.
Elia.




C’est ainsi qu’Elizabeth mit durement fin à son premier grand amour, l’amour qu’elle n’oubliera jamais, ô grand jamais. Cependant, même maintenant, elle ne regrette rien et sait qu’elle a agit comme il le fallait, comme elle le pouvait. Après cet épisode mélodramatique, la jeune fille n’a jamais eut d’autre amour. Quelques petits copains secrets, ou flirt, mais rien de plus ...







Histoire : Née dans la famille royale d’Angleterre, Elizabeth Mary est ni plus ni moins une princesse. Elle a toujours vécut dans le luxe, bien qu’en manque notoire d’affection.

Ayant été élevée par différentes nourrisses, elle n’a jamais eu de mère, ni aucune remplaçante pour cet important poste. Vivant dans le château le plus riche du monde, elle a appris à grandir avec des millions d’interdits grâce au protocole ancestral de la famille royale. Le seul amour fidèle qu’elle connaisse depuis sa naissance fut celui de son cousin, le roi héritier, James III. A vrai dire, Elia avait beau se plaindre, le pauvre garçons avait encore plus de mal qu’elle avec le protocole encore plus dur pour lui, futur roi. Ce fut ainsi que naquit une complicité hors du commun entre les deux jeunes gens.

L’adolescence arriva chez Elia comme chez n’importe quel enfant. Malheureusement pour elle, elle n’avait pas droit aux boîtes de nuit, et encore moins au moindre petit ami. Elle eut, un meilleur ami, le prince Peter de Norvège. On ne pu noter chez elle aucun signe de rébellion, hormis, peut être cette soirée de folie organisée par tous les prisonniers de la soirée de la grand-mère de James et Elizabeth lors du nouvel an, il y a de cela un an.

Même Peter était présent lors de cette soirée. A l’époque, lui et la princesse n’était que de simples amis, et étaient respectivement interdits d’adresser la parole à l’autre plus de cinq minutes. Cependant, les textos entre les deux amis avaient fusaient toute la semaine, en vu de cette ennuyeuse soirée alors que tous leurs amis iraient en boîte de nuit à Las Vegas, ou autre. James, lui, était déjà en bas, dans le petit hall, attendant que sa cavalière daigne de la rejoindre. Evidemment, comme à l’ordinaire pour ce genre de soirée, celle-ci n’était nulle autre que sa chère et tendre cousine, Elizabeth elle-même.
Le beau brun patientait tranquillement, dans son smoking italien Minelli et ses belles chaussures de la même marque. Ses cheveux, d’ordinaire rebelles, était soigneusement coiffés mais sans la moindre goutte de gel, un exploit. Il faisait des allers retours, consultant de temps à autres sa montre, encore une fois exaspéré par l’attitude de sa cousine. Comment pouvait-elle se permettre d’être ne cerait-ce qu’un peu en retard pour une soirée aussi importante que celle-ci, qui en plus, se déroulait chez elle. Chez eux.
Soudain, un claquement sec et régulier se fit entendre, sûrement les talons de la jeune fille. Le prince se retourna, et fit alors face à la femme la plus belle qu’il y eut été donné de voir. Vêtue d’une longue robe noire, sans bretelles et superbement bien taillée, sûrement exprès pour elle, Elizabeth s’avança en courant vers son cousin. Sa robe avait beau être serrée sur sa poitrine et son ventre plat, elle était magnifiquement lâche à la hauteur des genoux ce qui lui permettait de courir de façon aisée. D’adorables petites chaussures d’été Dior au talon immense la grandissait sensiblement, et ses magnifiques cheveux blonds, coulaient le long de son dos, plus raide que sublimes, retenus par un serre-tête noir.
Nullement au courant de sa beauté, la jeune fille continua de courir délicatement, foulant de marbre froid de ses petits pieds, ses soyeux cheveux rebondissant sur le dos de sa robe.
James se mordit la lèvre, et Elizabeth lui sauta dans les bras, enroulant ses mains autour de sa taille. Elle pouffa tout d’abord de rire, alors que James sentait son parfum, le nouveau Dolce & Gabbana devina t-il, puis elle lui souffla joyeusement à l’oreille.

« Je suis désolée pour le retard, mais grand-mère ne voulait pas que je mette la robe rouge Lacroix. J’ai dû mettre celle-ci. »

James sourit. Ayant été privé de femmes pour des raisons assez évidentes de protocole, il devait avouer qu’il n’était pas du tout insensible à la beauté de sa cousine. Il n’était pas amoureux ou quoi que ce soit, juste qu’il était simplement un homme.

« Tien ! On est raccord, du Minelli tous les deux ! » Ri gaiement la princesse.

Toujours aussi joyeuse et de bonne humeur, pensa le prince. Décidément, il avait de plus en plus de mal à ne pas regarder Elizabeth non pas comme un homme, ce qui aurait été déplacé, mais comme un cousin. Ne s’apercevant de rien du tout, elle relâcha son étreinte, obligeant James à tendre le coup pour pouvoir sentir son parfum. Elle passa délicatement son bras autour de celui du jeune homme et lui colla affectueusement un baiser sur la joue. Un petit peu collant à cause du gloss certainement, mais un baiser quand même. Elle s’en rendit compte, car elle essuya énergiquement la joue de son cousin et tapa son pied sur le marbre pour dire au portiers qu’il était temps.
Dans la salle de réception, les murmures se tairent doucement tandis qu’un employé annonça clairement :

« Le prince James Edward Paul Gregor Windsor, héritier du trône de Grande Bretagne et duc de Kent accompagné par la princesse Elizabeth Mary Victoria Alice, 4e sur l’ordre de succession. »

Ceci dit, la double porte placée devant les deux adolescents s’ouvrit, et James guidant Elizabeth à l’intérieur de la salle. Quelques commentaires fusèrent, la plupart portant sur l’aspect magnifique de la jeune fille, ou l’air plus âgé de James ainsi habillé.
Sans attendre plus longtemps, les cousins entrèrent dans la salle et se dirigèrent vers leur famille, les regards toujours posés sur eux. Elizabeth défit son bras de celui de son cousin et embrassa doucement les deux joues de sa grand-mère puis serra affectueusement la main de sa mère en souriant. James en fit de même, et la musique reprit. Les deux cousins valsèrent ainsi une heure durant, les chaussures Dior de la jeune fille foulant toute la piste de danse. Puis, allant chercher à boire, elle laissa James danser avec une brune.
Elle traversa doucement la salle, s’obligeant à s’arrêter pour saluer quelques personnes connues qui osaient faire le premier pas. Elle arriva finalement au buffet et prit deux coupes de champagne.

« L’alcool est nocif » Raisonna faussement une voix masculine derrière elle.

Se retournant vivement, la jeune fille fit face à son meilleur ami secret, Peter de Norvège. Lui aussi était de la soirée et était très beau dans un costard parfaitement taillé, celui qu’Elizabeth lui avait offert pour son anniversaire. Il regarda sa meilleure amie, ne loupa aucunement sa douce et délicate beauté, mais remis à plus tard le fait de n’enivrer de son parfum et de sa beauté.

« J’ai mis ton smoking, où est ma robe ? »
« Je hais grand-mère ! Tu l’aurais entendu ! » Cuina sincèrement la belle blonde, « Tu en te rends pas compte, on ne porte pas de rouge, et de robe aussi courte dans un château, je refuse que tu sorte ainsi … » Imita t-elle sa grand-mère ensuite.
« Vraiment ? »

Elizabeth sourit et hocha vivement la tête, les yeux pétillants. Malheureusement, il ne fallait pas trop en montrer si elle ne voulait pas se faire remonter les bretelles pour avoir trop bavardé avec Peter.

« Je te crois alors ! »
« Minuit pétante sur la terrasse sud … »
« A coté de la cabane du vigil » Termina Peter. « Au fait, si nous mettons les voiles de cette soirée, pourquoi devant une cabane de vigil ? »
« Il n’y sera pas idiot ! »

Sur ce, la jeune fille donna un léger coup de coude à son meilleur ami et repartit en direction de son cousin, deux coupes de champagne dans les mains. James était déjà avec toute une bande de jeune, la même bande avec qui ils allaient tous partir. Elle tendit une flutte du liquide qui avait dû coûter une somme incroyable au prince et sourit au reste de la troupe.

« C’est toujours ok pour Peter ! » Informa t-elle.

Les adolescents s’envoyèrent des regards complices, heureux d’avoir trouvé un moyen de faire la fête…

A quelques minutes de minuit, alors que la fête battait de son plein pot, prétextant aller aux toilettes, Elizabeth Mary quitta en douce la réception allant directement dans ses appartements privés, marchant assez vite. Elle entra en furie dans son immense chambre et ouvrit la porte de sa penderie. Elle traversa la pièce (car il ne s’agissait ni plus ni moins d’une grande pièce pleine à ras bord de magnifiques vêtements de marques) et pris le tissus rouge qui était préparé sur un sofa. Elle quitta la belle robe noire griffée Minelli et enfila la fameuse robe rouge que Peter lui avait offert pour noël. Celle-ci était une Chanel, composée de petites bretelles, et d’un décolleté plongeant, elle s’arrêtait tranquillement à mis cuisse. Elizabeth se regarda dans le miroir. Il était vrai que cette robe était assez provocante, mais elle lui allait comme un gant et mieux encore, c’était quelqu’un d’autre qu’elle-même qui l’avait choisie. Se débarrassant vivement de son serre-tête, elle alla devant sa coiffeuse et réajusta sa frange.
Ajoutant sensiblement du noir autour de ses beaux yeux et un peu de paillettes dans son décolleté, Elizabeth attrapa ensuite le magnifique sac rouge à frange Christian Lacroix qui trônait sur son lit. Elle vérifia, téléphone, rouge à lèvres, argent, tout y était. La fête allait commencer.

Quelques minutes plus tard, Elizabeth arriva devant la loge du vigil sur ladite terrasse. Tout le monde y était, elle était la dernière. Le feu d’artifice allait commencer, et donc, dans quelques secondes, l’année allait changer. Elle se rua aux cotés de ses amis, ses nouvelles ballerines Chloé à ses pieds.

« J’suis pas en retard ? »

Personne ne prit la peine de lui répondre.

« 5, 4 … »

Cette fois elle ne réfléchit pas, elle coura comme une dératée vers James qui la cherchait du regard.

« 3, 2 … »

Vite ! Vite !

« 1 … Bonne »

Elizabeth sauta dans les bars de son cousin en hurlant comme une folle avec le reste des personnes du châteaux, et même sûrement de toutes celles de Grande Bretagne.

« Bonne année ! »

Après avoir sauter dans de nombreux bras et embrassé tous ses amis, la bande se dirigea vers une dizaine de limousines qui les attendaient par l’entrée de service. Une fois dans la boîte de nuit la plus huppée de tout le continent, les adolescents se défoulèrent, l’alcool coulant à flot, les baisers interdits se concrétisant, Elizabeth allant même jusqu’à coller un quart de seconde ses lèvres contre celles de son cousin, même s’il ne fut pas le seul de la soirée. Rien à redire de cette soirée. Les ballerines rouges de la jeune fille allant danser sur la piste de danse, tous les personnes les plus populaires du moment se trouvaient là, et donc par définition, tous les amis de la jeune fille.


Le lendemain matin, lorsque les deux rentrèrent au château en limousine, ce fut une tout autre histoire. James s’était à moitié pissé dessus alors que le mascara d’Elizabeth avait coulé. Tous deux étaient dans un état complètement pitoyable, mais avait toujours la même classe.

« je ne comprends pas pourquoi vous avez fait ça ! »

Avait lancé la reine, mais plus que quiconque elle comprenait que les deux avaient passé une des plus belles soirées de leur vie, et laissa donc couler avec quelques heures de cours en plus.


Après ce nouvel an, il n’y eut pas beaucoup de déboires aussi gros pour Elizabeth. Lorsqu’elle faisait la fête, la question ne se posait même plus, elle changeait de continent et se lâchait totalement pour le coup. Elle coucha avec James lors de son dix-huitième anniversaire, cependant, tout contact s’arrêta là, tous deux ayant franchis un stade trop important.

Maintenant, Elizabeth part aux USA pour des raisons professionnels, car sa carrière dans le monde de la mode marche merveilleusement bien.


Dernière édition par le Dim 3 Fév - 18:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hanna Bent
[O]h! You are the blossom of the darkness


Messages : 48
Date d'inscription : 12/01/2008

_*Who are you?
Relations:
Rang:
_*In your heart:

MessageSujet: Re: [ELIZABETH___*]   Mer 16 Jan - 22:08

Ouah quel fiche, bienvenue parmi nous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Mary Windsor
Je suis un P'tit nouveau


Messages : 9
Date d'inscription : 15/01/2008
Age : 26

MessageSujet: Re: [ELIZABETH___*]   Dim 3 Fév - 18:03

Merci Hanna Wink
Et la fin Very Happy







Étude : Ayant eu des cours dans un lycée privé de fille le plus select de toute la Grande Bretagne, Elizabeth a eut la meilleure éducation qui puisse être. De plus, grâce à ses millions de professeurs particuliers, elle a sauté trois classes, et ce en obtenant toujours et encore des notes vertigineuses. Pour ses études supérieures, la princesse a passé trois ans en Italie, dans la meilleure école de haute couture qui soit. Après six mois à briller aux cotés de Christian Lacroix, elle va se rendre aux USA pour passer encore six mois en compagnie du célèbre directeur de Chanel.

Emploi : Pour ainsi dire, Elia n’a pas réellement d’emplois. Les plus grands couturiers se l’arrache et elle aime bien ça. Cependant, elle ne fait pas ça pour l’argent, étant née une cuillère en or dans la bouche (xD). Elle est naturellement riche, ce qui explique sans doutes ses goûts chics et tendances aussi chers. Elizabeth Mary a beau travailler en tant que stagiaire pour les plus grands, sur son CV, elle a déjà une réputation extraordinaire dans le métier.









Valààà ›› Fini ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Destiny Brooke E. Evans
♥[A]dmin en [S]ucre ♥ [F]raizinette


Messages : 372
Date d'inscription : 20/12/2007

_*Who are you?
Relations:
Rang: Famille du président
_*In your heart: Lui et personne d'autre

MessageSujet: Re: [ELIZABETH___*]   Dim 3 Fév - 19:12

Tu veux que je te mette dans quel groupe?

Parce qu'avec ta fiche, il y a politique, personne connu si tu fait ton truc de mode et citoyen

_________________
I seem happy and strong, but I need help


Secret Lovers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://famille-du-president.forumsactifs.com
Chelsea Mackenzie Stevens
J'me suis intégrer


Messages : 148
Date d'inscription : 22/12/2007
Age : 24
Localisation : .:: Dans le coeur d'un homme... Enfin... J'espère... ::.

_*Who are you?
Relations:
Rang: AMIE DE LA FAMILLE EVANS
_*In your heart:

MessageSujet: Re: [ELIZABETH___*]   Dim 3 Fév - 23:27

Wow quel belle fiche

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://smallville.crazy4us.com/index.htm
Elizabeth Mary Windsor
Je suis un P'tit nouveau


Messages : 9
Date d'inscription : 15/01/2008
Age : 26

MessageSujet: Re: [ELIZABETH___*]   Lun 4 Fév - 12:57

Thanks Very Happy

Hum ... Personne connues ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rachel Juliet Evans
J'me suis intégrer


Messages : 103
Date d'inscription : 23/12/2007

_*Who are you?
Relations:
Rang: Fille du président et futur femme de Julian Cater
_*In your heart: Julian

MessageSujet: Re: [ELIZABETH___*]   Ven 8 Fév - 16:53

wow quel fiche bienvenue miss

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elizabeth Mary Windsor
Je suis un P'tit nouveau


Messages : 9
Date d'inscription : 15/01/2008
Age : 26

MessageSujet: Re: [ELIZABETH___*]   Sam 9 Fév - 6:43

Merciiii ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
David McCaw
Je suis un P'tit nouveau


Messages : 78
Date d'inscription : 23/01/2008
Age : 23
Localisation : Un peu partout ... et toujours où tu ne me véra pas ^^

_*Who are you?
Relations:
Rang: People'z Magazine Team
_*In your heart: //

MessageSujet: Re: [ELIZABETH___*]   Sam 9 Fév - 10:23

Wouaaa j'ai jamais vu une fiche comme sa xD Bravo!

Bienvenue à toi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://depraved.keuf.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ELIZABETH___*]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ELIZABETH___*]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La famille du Président :: Home Sweet Home :: _*Who are you? :: Présentation-
Sauter vers: